haut de page humanair

Le traitement par ventilation non invasive (VNI)

Education thérapeutique

  • Installation du masque

  • Remplissage de l'humidificateur

  • Nettoyage de l'interface

  • Expliquer l'intérêt du ventilateur

Généralités sur la ventilation non invasive (VNI)

La ventilation assistée a pour but :

  • d'améliorer l'élimination de gaz carbonique
  • de diminuer l'effort des muscles respiratoires
  • de supléer à la perte de muscles respiratoires

La qualité de vie diurne est améliorée avec une diminution de la sensation d'essouflement (dyspnée) à l'effort et une meilleur autonomie.

Retarder la VNI est un risque de détresse respiratoire aigue (réanimation avec des risques d'intubation, de trachéotomie).

On constate une augmentation du nombre de patients traités par VNI de 12% par an.

La clé du traitement : l'éducation du patient et de la famille.

Principe des ventilations non invasives (VNI)

La ventilation non invasive (VNI) est une ventilation par masque. L'air respiré s'effectue par l'application d'un débit généré par un ventilateur. soit le débit est courant et c'est un volume fixé d'air qui est insufflé. soit c'est une pression qui est déterminée et ainsi  le patient participe à son volume inspiré. Le différentiel de pression génère des volumes d'air variable.

La VNI peut être administrée seule ou avec un complément d'oxygène. La prescription est médicale.

 

 

 

Les principaux avantages de la VNI:

 

  • rapidité de mise en oeuvre
  • être moins essoufflé
  • diminue la sensation de fatigue
  • améliore le sommeil et la vigilance en journée
  • faire plus d'efforts et exercices physiques
  • rend plus autonome
  • prolonge l'espérance de vie
  • diminue le risque d'urgence respiratoire